Accueil


SPPJ5880Albert Thibaudet, critique littéraire français disait que « L’écriture qui ne prend pas de près contact avec la parole se dessèche comme la plante sans eau. »

J’ignore si par parole, il parlait de la Parole de Dieu – mais pour moi, la Parole de Dieu est l’eau vivifiante qui me donne la vie et renouvelle mes forces, et qui nourrit mon être et mon écriture.

Cette Parole est pour moi une lettre d’Amour qui me vient de Dieu, et qui, à on tour, nourrit ma réflexion et mon écriture.

L’écriture devient ainsi pour moi un espace de liberté ; liberté qui m’a été offerte d’abord, pour partager ce qui me préoccupe, me travaille, me réjouit… pour partager un peu de cet amour extraordinaire de Dieu, et de la paix qu’il donne à qui la veut, gratuitement.

L’écriture permet de voyager loin en restant chez soi, à relier ceux qui sont séparés par l’espace, et de transformer ma vie en une lettre d’amour – lettre d’amour partagée avec d’autres, aimés eux aussi par Dieu, au près et au loin.

« L’écriture est le seul espace de liberté absolue. » Nicolas Fargues