L’Amour… sans limites ni frontières


Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, car l’amour est de Dieu, et quiconque aime a été engendré de Dieu et connait Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu car Dieu est amour…. Bien-aimés, si Dieu nous aima ainsi, nous aussi nous devons nous aimer les uns les autres. Personne n’a jamais contemplé Dieu. Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour a été mené à son accomplissement en nous.

(Tiré de 1 Jean 4)

Dans la Bible, la connaissance n’est pas seulement la connaissance intellectuelle, comme nous l’entendons souvent aujourd’hui. En hébreu, le verbe « connaitre », yada, désigne non pas juste la connaissance, mais aussi les relations sexuelles. La vraie connaissance, la connaissance de Dieu est donc quelque chose de très intime, de très profond, qui touche tout notre être dans ses profondeurs.

Ainsi, le croyant, s’il pratique cet amour, il découvrira vraiment qui est Dieu, et fait en retour l’expérience de l’amour de Dieu, car Dieu est Amour. C’est une des trois grandes descriptions de Dieu : Dieu est Amour, Dieu est Lumière (1 Jean 1,5), et Dieu est Esprit (Jean 4,24).

Jean ne veut pourtant pas donner des définitions abstraites de Dieu. Il rappelle aux croyants que Dieu s’est révélé dans son Fils, et non seulement ça, mais il s’est révélé dans son Fils comme un Dieu qui aime, un Dieu qui aime et qui s’approche, et qui n’a pas peur de ceux que les religieux et biens pensants et bien pratiquants de son temps (aujourd’hui : des églises) pouvaient penser de ceux dont ils trouvaient qu’ils n’avaient pas leur place chez eux, dont ils avaient honte et qu’ils jugeaient comme n’étant pas assez bons selon leurs standards et leur compréhension ; ce Dieu s’est approché en son Fils, et il les a aimés, sans condition, jusqu’à mourir pour eux – par amour.

Il en découle notre devoir : nous aimer les uns les autres. Rien d’autre nous est demandé ici.

Jésus dit de même, quand on lui a demandé quel était le plus grand commandement : aime Dieu, et aime ton prochain comme toi-même.

Nous devons nous aimer les uns les autres… ce n’est donc pas optionnel, et cela ne dépend pas des bons sentiments ou non que j’aie de l’autre. Et le vrai amour, celui qui vient de Dieu, va bien au-delà du fait que simplement tolérer celui qui est différent de moi, qui vit d’une façon différente, ou qui a d’autres idées.

Personne n’a jamais contemplé Dieu – mais nous avons tous vu son visage, ses visages. Nous voyons son visage quand nous regardons Jésus, le Fils et l’image parfaite de Dieu, et nous voyons les visages de Dieu quand nous regardons les autres autour de nous. Chaque être humain a été crée à l’image de Dieu, et porte donc son empreinte et sa dignité en lui – qu’il soit noir, blanc, rouge, jaune, brun, féminin, masculin, hétéro, homo, trans, cis, grand ou petit – tous sont crées à l’image de Dieu, aimés de Dieu, et inclus sans exceptions dans le commandement de l’amour de l’autre.

C’est là, l’accomplissement de l’amour de Dieu en nous : il nous a aimé en premier, nous a sauvé, et mis son amour en nous afin que nous puissions à notre tour, nous aimer les uns les autres – sans frontières ni barrières.

Publié par

dianaschaerer

Théologienne, blogueuse et prédicatrice, mère de deux enfants, épouse et auteur d’un petit commentaire sur l’Ecclésiaste – telle est celle qui se cache derrière ce petit coin du web. Theologian, blogger and preacher, mother of two children, wife and author of a small commentary on Ecclesiastes – just some of the facets of the gal to whom this corner of the web belongs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s